Les projets d’infrastructures et d’énergie ont pour vocation d’améliorer les conditions de vie des populations, cependant ils peuvent avoir des impacts sur l’environnement physique, biologique et socio-économique. L’évaluation de ces impacts fait partie intégrante du travail de conception des ouvrages. Les écosystèmes et les sociétés humaines sont régis par des mécanismes et des équilibres que l’ingénieur doit prendre en compte dans ses critères de conception. Par ailleurs, les parties prenantes, dont les populations locales, doivent prendre part au processus de planification, quelles que soient la diversité, la variabilité ou même la contradiction que leurs opinions peuvent exprimer. Les projets de développement intègrent ainsi de nombreuses disciplines, dont le génie civil, mais également l’écologie, la socio-économie et la responsabilité sociale. Tractebel Engineering (France) tient compte de tous ces aspects, de la faisabilité à la conception des projets, et lors de la réalisation et du suivi des travaux.

Pour mener à bien cette mission, la société dispose d’un pôle Environnement qui assure la disponibilité et le développement des compétences dans les domaines de l’environnement, de l’hydrologie et des Systèmes d’Information Géographique (SIG). Les services proposés en matière d’environnement recouvrent :

  • Etude d’impact sur l’environnement (EIE)
     – Enquête socio-économique
     – Inventaire faune et flore
     – Consultation publique
     – Plan de réinstallation des populations
     – Suivi et contrôle des programmes de gestion environnementale et sociale

 

  • Dossier réglementaire
     – Loi sur l’Eau
     – Installations classées
     – Eligibilité aux crédits-carbone

 

  • Etude de continuité écologique
     – Définition des enjeux écologiques
     – Conception des passes à poissons

 

  • Expertise et due diligence
     – Enjeux environnementaux et sociaux
     – Evaluation des risques
     – Assistance aux Maîtres d’ouvrage dans les procédures réglementaires liées à l’environnement

 

  • Etude hydrologique
     – Apports en eau
     – Crues
     – Transports solides
     – Impacts aval des aménagements hydrauliques
     – Impacts des changements climatiques

 

  • Etude de gestion des ressources en eau : réservoirs et bassins versants
     – Modélisations hydrologiques et hydrauliques
     – Inventaire des usages et qualité des milieux

 

  • Analyse géographique et cartographie spécialisée sous SIG
     – Acquisition de données topographiques par drone, LiDAR ou images satellites
     – Analyse géomorphologique et occupation des sols
     – Inventaire de sites hydroélectriques

 

  • Formation (environnement, hydrologie, SIG)

Notre pôle Environnement réalise les études d’impact de projets d’infrastructures et d’énergie en conformité avec les règlementations nationales et les directives des bailleurs de fonds. Ces études font partie intégrante de la conception des projets et permettent d’orienter les choix vers une meilleure prise en compte de l’environnement avec une attention particulière pour les paramètres sociaux.

Le SIG est un système informatique de matériels, de logiciels et de processus conçus pour permettre une représentation des informations sur un territoire. Cet outil est particulièrement adapté pour étudier l’implantation d’un ouvrage dans son environnement, en utilisant les dernières techniques d’imagerie et les bases de données spécialisées. C’est aussi un outil incontournable pour la représentation des zones d’inondation déterminées par calculs hydrauliques.

Les études de crues et d’apports en eau sont des paramètres essentiels dans le dimensionnement des ouvrages hydrauliques. Le pôle Environnement détermine également les incidences des changements climatiques sur les ouvrages en réalisant des projections en climat futur, sur la base de différents modèles climatiques et scenarios d’évolution du climat. A l’échelle des bassins versants, il s’agit également d’assurer la gestion des ressources en eau, en conciliant les objectifs de qualité des milieux aquatiques et le développement des usages de l’eau.